La famille de Robert Nelson lance un appel au public

Équipe intégrée d'enquête sur les homicides

2021-06-14 16:26 HAP

Dossier nº 2021-434

Photo de Robert Nelson

La famille de Robert Nelson, victime d’un homicide, lance un appel au public afin de recueillir des renseignements au sujet de cette affaire.

Contexte : Le 7 avril 2021, vers 22 h 15, Robert Nelson, âgé de 35 ans, a été poignardé
à mort près d’un camp pour sans-abri situé dans le secteur de l’intersection des chemins King et Riverside, à Abbotsford, en Colombie-Britannique. L’enquête est toujours en cours.

La famille de Robert Nelson lance un appel au public pour obtenir des renseignements sur l’homicide. Voici la déclaration :

Déclaration de Angie Nelson

Mon fils, Robert Nelson, a été assassiné le 7 avril 2021, à Abbotsford, en Colombie-Britannique. Dans la matinée du 8 avril 2021, des agents du service de police local sont venus frapper à ma porte. Laissez-moi vous dire que rien ne nous prépare à recevoir la nouvelle selon laquelle notre enfant est décédé, encore moins assassiné.

À partir de ce jour, ma famille et nos vies ne seront plus jamais les mêmes. Le 7 avril 2021, on a volé la vie de l’aîné de mes cinq enfants. Il laisse dans le deuil trois frères, deux enfants, moi-même et beaucoup d’autres membres de la famille et amis.

Robert était plus qu’un fils, c’était aussi un frère, un père et un membre de la famille. Il était notre meilleur ami, notre confident, notre roc, notre motivateur, notre protecteur et notre gardien (il m’a littéralement sauvé la vie au moins à deux occasions), et bien plus encore. Robert avait un cœur d’or et c’était un homme qui prônait la justice, l’honneur, le respect, la loyauté, l’amour, la bonté, la compassion, la considération et le dévouement. Il a touché toutes les personnes qui ont eu le privilège de le rencontrer. Son sourire et son rire étaient contagieux, et il avait toujours une bonne histoire à raconter. Il mordait dans la vie et croyait au plaisir de la vie. Il était un lutteur accompli qui a remporté plusieurs médailles à l’école secondaire, et il pratiquait les arts martiaux mixtes jusqu’à il y a trois ans. Sa famille était tout pour lui et il comptait énormément pour nous. Il aimait, était aimé, et il manquera profondément à de nombreuses personnes. Notre vie ne sera plus jamais la même!

Robert a été assassiné dans un camp pour sans-abri; il était aux prises avec des problèmes de toxicomanie. Les drogues ne l’ont pas tué. L’itinérance ne l’a pas tué. Toutefois, la combinaison des deux a fait en sorte qu’il s’est retrouvé dans une situation de vulnérabilité. Comme tant d’autres personnes dans la société d’aujourd’hui, il éprouvait des difficultés. Mon fils est un être humain et mérite d’être traité avec dignité, respect, compassion et sollicitude parce que c’est comme ça qu’il traitait les autres. Il ne méritait pas d’être assassiné.

Après le décès de Robert, je me suis rendue à Abbotsford, en Colombie-Britannique, afin de le dans mes bras pour la dernière fois, de lui rendre hommage et de lui faire mes adieux. Je suis éternellement reconnaissante au personnel de Bakersview Community Crematorium pour le professionnalisme, le respect et la dignité dont il a fait preuve à l’égard de mon fils et de ma famille.

La page GoFundMe « Robert Nelson Memorial & Family Expenses » (commémoration de Robert Nelson et autres dépenses de la famille) a été créée pour aider la famille à payer les dépenses. Vous trouverez de plus amples renseignements sur la page. Je vous encourage à consulter la page et à la diffuser, à faire un don et à passer le message.

Pendant que j’étais à Abbotsford, j’ai visité le camp pour sans-abri et le refuge où mon fils Robert est resté au cours des trois dernières années, avant son assassinat. J’ai marché dans les pas de mon fils et vu la tente qu’il a construite et dans laquelle il vivait, et je lui ai rendu hommage à l’endroit où son corps a été retrouvé. Pendant les six heures que j’ai passé à cet endroit, j’ai rencontré bon nombre de ses amis qui m’ont raconté à quel point il avait eu un impact sur leur vie, comment il avait aidé d’autres personnes dans le besoin alors qu’il n’avait rien et comment il faisait preuve de compassion et d’amour envers tout le monde. Je suis très fière d’être sa mère. Repose en paix mon fils. Tu as mérité tes ailes d’ange.

Tout au long de leur vie, les membres de ma famille ont été touchés par la toxicomanie. Jusqu’à maintenant, deux de mes enfants sont décédés à la suite de problèmes de toxicomanie. D’abord, ma fille qui s’est suicidée il y a tout juste deux ans pendant son combat contre la drogue. Et maintenant, Robert se fait assassiner dans un environnement de toxicomanie.

Notre système est déficient et il laisse tomber les personnes qui ont besoin d’aide. Je vous demande de vous joindre à moi pour créer une alliance et unir nos voix en vue de militer en faveur de changements, de meilleurs services et d’une approche moderne pour lutter contre la vague de toxicomanie et les nombreux problèmes sociaux. En l’honneur et en mémoire de mon fils, Robert Nelson, j’ai créé un groupe Facebook appelé « Alliance Against Drug Addiction & Homelessness » (Alliance contre la toxicomanie et l’itinérance) pour militer en faveur de changements. J’encourage tout le monde et tous les organismes à se joindre à moi pour lutter contre ce fléau, à participer à la discussion et à passer le message.

Je mets au défi les législateurs, les organismes, les services sociaux et les professionnels de la santé de prendre des mesures immédiates et de mettre fin à cette crise humanitaire. La toxicomanie est une épidémie de longue date, qui est maintenant éclipsée par la COVID. Elle mérite qu’on s’y attarde et qu’on prenne des mesures, car elle a fauché beaucoup trop de vies au Canada. Je promets que Robert ne sera pas mort en vain. J’ai prévu du temps dans mon agenda pour participer à des discussions et prendre des mesures.

Je tiens également à faire part de la gratitude des membres de ma famille à l’égard de l’Équipe intégrée d’enquête sur les homicides (EIEH) et des nombreux organismes qui ont offert, et qui continuent d’offrir, un soutien à la famille en cette période de deuil. Nous espérons sincèrement que le ou les assassins de Robert seront traduits en justice, qu’ils seront condamnés en fonction des faits et des preuves établis et qu’ils écoperont de la peine maximale imposée par le système de justice. Si vous avez des renseignements concernant l’assassinat de Robert, je vous encourage fortement à communiquer avec la ligne d’information de l’EIEH. Je vous remercie à l’avance pour votre compassion et votre compréhension.

-Angie Nelson, mère de Robert Nelson

Toute personne qui possède des renseignements est priée de communiquer avec l’EIEH en composant le 1-877-551-IHIT (4448) ou en écrivant à l’adresse ihitinfo@rcmp-grc.gc.ca.

Si vous souhaitez garder l’anonymat, vous pouvez appeler Échec au crime en composant le 1-800-222-TIPS (8477).
 

Diffusé par :

Serg. Frank Jang

Agent des Relations avec les médias
Équipe intégrée d'enquête sur les homicides (EIEH)
ihit.rcmp-grc.gc.ca
14200, voie Green Timbers, arrêt postal no 508/509, Surrey (C.-B.) V3T 6P3
Téléphone : 778-290-4876
Cellulaire : 236-334-3081
Télécopieur : 778-290-6102

Courriel : frank.jang@rcmp-grc.gc.ca

Suivez-nous :
Date de modification :