Troisième mise à jour – Arrestations effectuées au kilomètre 27 du chemin de service forestier Morice Ouest

Houston, C.-B.

2020-02-08 16:52 HNP

Comme il a été indiqué dans le communiqué précédent, le 6 février 2020, le point de contrôle d’accès de la GRC au kilomètre 27 du chemin de service forestier Morice Ouest est devenu le point de départ d’une zone d’exclusion mise en place par la GRC pour mettre en application les mesures d’injonction de la cour suprême de la Colombie-Britannique. Le kilomètre 27 avait été désigné comme lieu de rassemblement pour les manifestants et les représentants des médias, et comprend un abri qui a été utilisé par les personnes sur place pour s’y réchauffer.

Le 7 février 2020, en raison d’actions posées par des personnes se trouvant à l’abri en question et susceptibles de mettre en danger les utilisateurs de la route, ainsi que d’un barrage de véhicules garés sur la chaussée, le point de contrôle d’accès a été temporairement déplacé au kilomètre 4 du chemin de service forestier Morice Ouest (voir le communiqué de presse sur la deuxième mise à jour).

Au cours de la soirée du vendredi 7 février 2020, les personnes qui ont décidé de rester dans l’abri et de ne pas se conformer à la demande de se déplacer jusqu’au kilomètre 4 ont été informées qu’elles devraient être parties le samedi 8 février 2020 à 11 heures, sans quoi elles seraient arrêtées pour avoir enfreint l’injonction ordonnée par la cour. Ces personnes ont eu l’option de rester au nouveau point de contrôle d’accès au kilomètre 4.

Le matin du 8 février 2020, les personnes sans véhicule et se trouvant toujours au kilomètre 27 ont pu bénéficier d’un transport sécuritaire jusqu’au kilomètre 4. Plusieurs personnes ont refusé le transport offert et ont plutôt marché le long du chemin de service forestier Morice Ouest. Elles ont été ramassées un peu plus tard par des policiers et des chefs héréditaires sur place, et ont été conduites en toute sécurité jusqu’au nouveau point de contrôle.

Plusieurs personnes restées dans l’abri se sont barricadées à l’intérieur. Certaines ont même utilisé des chaînes afin d’empêcher leur arrestation. Au cours de la matinée et jusqu’en début d’après-midi, 11 personnes ont été arrêtées, toutes pour avoir enfreint l’ordonnance d’injonction. Elles sont actuellement transportées au Détachement de la GRC de Houston afin que leur situation soit examinée.

Vers 11 h, des membres des Services de police autochtones et de l’Équipe de liaison divisionnaire se sont rendu au camp Unist'ot'en, au kilomètre 66, pour engager la conversation avec les occupants. Les intervenants ont utilisé des moyens de transport particuliers en raison d’un méfait qui a rendu le pont Lamprey Creek impraticable. Les occupants du centre de guérison ont refusé d’entamer toute discussion et les membres des Services de police autochtones et de l’Équipe de liaison divisionnaire ont quitté le camp Unist'ot'en après environ une heure.

Afin de prendre connaissance des communiqués de presse publiés précédemment sur le conflit du gazoduc Coastal GasLink, veuillez consulter le site Web du Détachement de la GRC de Houston.


Diffusé par :

Services de communication de la GRC en C.-B.
778-290-2929
 

Suivez-nous :
Date de modification :