Évitez de devenir une mule – La GRC de Coquitlam met le public en garde contre une récente escroquerie

Coquitlam, Alerte publique

2022-10-11 11:18 HAP

Dossier nº 2022-24948

Aux termes de la Loi sur les langues officielles, ce bureau n'offre des services au public qu'en anglais. Vous trouverez des renseignements généraux dans les deux langues officielles à cb.grc.ca et à www.grc.ca. La présente page est disponible dans les deux langues du fait qu'elle est également publiée sur le site www.grc.ca.

Under the Official Languages Act, this office provides services to the public in English only. You will find general information in both official languages at bc.rcmp.ca and www.rcmp.ca. This page is available in both English and French because it is also posted on bc.rcmp.ca.

La GRC de Coquitlam tient à mettre le public en garde contre une escroquerie de type « mule » qui a fait son apparition dans le Lower Mainland.

Lors d’un incident survenu récemment, une entreprise locale a été utilisée à son insu comme mule.

Le fraudeur a communiqué avec l’entreprise locale en prétendant qu’il avait acheté une maison et qu’il déménageait de l’extérieur de la province. Le fraudeur a demandé à l’entreprise d’apporter quelques rénovations à la maison avant la date de prise de possession. L’entreprise locale a demandé un dépôt pour les travaux, que le fraudeur a envoyé.

Une fois que l’entreprise avait accepté l’argent du dépôt, le fraudeur lui a demandé une faveur à l’égard du déménagement et de l’entreposage de ses biens. Le fraudeur lui a transféré des fonds additionnels afin que l’entreprise puisse payer les services de déménagement et d’entreposage, qui avaient déjà été réservés par le fraudeur. L’entreprise a effectué les transactions pour le fraudeur, mais elle a commencé à avoir des doutes quant à leur légitimité.

L’entreprise a signalé toutes les transactions à la police après avoir déterminé, grâce à des recherches sur Google, que les lieux mentionnés par le faudeur n’existaient pas.

L’entreprise n’a pas perdu d’argent en exécutant ces transactions pour le compte du fraudeur.

Diagramme illustrant le fonctionnement des mules financières.

Voir une photo en haute résolution: Diagramme illustrant le fonctionnement des mules financières.


« Le propriétaire de l’entreprise a fait la bonne chose lorsqu’il a communiqué avec la police pour signaler les transactions suspectes », déclare l’agente des relations avec les médias de la GRC de Coquitlam, la caporale Alexa Hodgins. « De plus en plus de cas de fraude sont signalés au Canada. Il est important que les Canadiens restent vigilants, qu’ils sachent reconnaître les escroqueries et qu’ils sachent quoi faire pour se protéger. Ils doivent aussi savoir qu’il faut toujours signaler ce type d’incident à la police. »

Qu’est-ce qu’une « mule »?

Une mule est une personne recrutée par des fraudeurs pour servir d’intermédiaire dans le transfert de sommes d’argent acquises illégalement. La mule peut agir volontairement ou à son insu. Une mule qui agit volontairement sait qu’elle est impliquée dans un stratagème criminel, tandis que celle qui agit à son insu ignore qu’on se sert d’elle à des fins criminelles.

Lorsque l’argent est transféré de cette manière, il devient plus difficile d’identifier les fraudeurs et les victimes. Une mule peut ainsi être impliquée dans des crimes graves sans le savoir.

Selon le Centre antifraude du Canada (CAFC), les escroqueries mettant en cause des mules incluent habituellement les arnaques amoureuses et les arnaques en matière de prix gagnés.

Conseils de prévention

  1. N’envoyez pas d’argent au nom d’une personne ou d’une entreprise inconnue si vous recevez des fonds de sa part.
  2. Faites une recherche sur Google visant l’entreprise ou la personne à laquelle on vous demande de transférer des fonds.
  3. Soyez prudent lorsqu’on vous demande de faire des transactions financières inhabituelles ou douteuses au nom d’une tierce partie.

Si vous avez été victime d’une escroquerie, d’une fraude ou de crimes en ligne, communiquez avec votre service de police local. Il est également essentiel que vous signaliez les cas de fraude et de cybercriminalité, que vous en soyez ou non la victime, au CAFC par l’entremise de son système de signalement des incidents en ligne ou par téléphone en composant le 1-888-495-8501.

Diffusé par :

Cap. Alexa Hodgins
Agente des relations avec les médias
GRC de Coquitlam
2986, voie Guildford, Coquitlam (C.-B.) V3B 7Y5
Bureau : 604-945-1580

Courriel : medias_coquitlam@rcmp-grc.gc.ca
Site Web : coquitlam.rcmp-grc.gc.ca (en anglais seulement)

Suivez-nous :
Date de modification :