Aperçu de l'enquête sur les homicides commis à Fort Nelson et à Dease Lake

C.-B. District du Nord

2019-09-27 14:30 HAP

Table des matières

 

Rapport

Le présent aperçu est un résumé de l’ensemble des constatations de l’enquête. L’information est fondée sur un examen des éléments de preuve numériques et matériels recueillis jusqu’à maintenant, dont des déclarations, des renseignements et des rapports d’examens médico-légaux.


[Toutes les heures sont indiquées selon l’heure normale du Pacifique (HNP).] 

Double homicide commis à Fort Nelson

Le lundi 15 juillet 2019, vers 7 h 19, la GRC de Fort Nelson a donné suite à un rapport indiquant que deux personnes avaient été trouvées mortes près de la route 97, au sud de la source thermale de la rivière Liard, en Colombie-Britannique. Les deux corps gisaient près d’une fourgonnette bleue immatriculée au nom de Lucas Fowler, un résident de Beaverlodge, en Alberta. La scène du crime était située dans une région isolée, soit à trois heures et demie au nord de Fort Nelson, près du marqueur du 740e kilomètre de la route.

Vers 10 h 22, des policiers sont arrivés sur les lieux, ont confirmé le numéro de la plaque d’immatriculation de la fourgonnette et ont déterminé que la vitre arrière de celle-ci avait été endommagée par un projectile. Selon les constatations préliminaires, les deux personnes semblaient avoir succombé à des blessures par balle. Des membres du Groupe des crimes majeurs du district du Nord ont été dépêchés sur les lieux pour enquêter sur ces morts suspectes.  
 

Fourgonnette Chevrolet bleue dont l’une des vitres arrière a été fracassée par un projectile.

Les victimes n’avaient aucune pièce d’identité sur elles et la police n’a pas été en mesure de déterminer si le propriétaire de la fourgonnette était l’une des deux personnes retrouvées sans vie. Le 15 juillet 2019, un mandat de perquisition a été obtenu afin de chercher des éléments de preuve dans la fourgonnette. L’exécution du mandat a eu lieu le 16 juillet 2019 et s’est poursuivie jusqu’au 17 juillet 2019. Au cours de la fouille, les policiers ont trouvé des pièces d’identité appartenant à Lucas Robertson Fowler, un citoyen australien de 23 ans, et à Chynna Noel Deese, une citoyenne américaine de 24 ans. M. Fowler était détenteur d’un visa de travail au Canada. Quant à elle, Mme Deese avait quitté les États-Unis pour rendre visite à M. Fowler. Tous deux prenaient des vacances pour se rendre au Yukon à bord de la fourgonnette de M. Fowler.

Photos de Lucas Robertson Fowler et de Chynna Noel Deese.

Le 17 juillet 2019, les plus proches parents de M. Fowler et de Mme Deese ont été avisés de la situation après qu’une vérification minutieuse de l’identité des victimes a été faite et que les responsables du consulat américain, du consulat australien et du service de police de la Nouvelle-Galles du Sud ont été informés de l’affaire. Les noms des défunts ont été diffusés publiquement le 18 juillet 2019 dans le but de faire progresser l’enquête qui n’avait pas permis de déterminer le mobile du crime ou l’identité du ou des suspects.

Des policiers ont procédé à une fouille approfondie de la scène du crime et des environs de celle-ci et y ont saisi divers articles, y compris des cartouches inutilisées et des douilles vides portant la marque de culot 101 et 75. Les pièces à conviction recueillies sur la scène du crime ont été envoyées au laboratoire d’analyse des armes à feu pour y être examinées. [Le nombre 75 indique que la munition a été fabriquée en 1975 et le nombre 101 désigne l’usine où la munition a été produite. Les munitions saisies étaient de calibre 7,62 x 39 mm. Parmi les armes à feu connues nécessitant ce calibre, on compte une arme à feu communément appelée SKS qui est un fusil semi-automatique sans restriction.]  

À la suite de la diffusion d’un communiqué de presse sollicitant l’aide du public en vue d’obtenir des renseignements, la police a reçu plusieurs indices et vidéos de surveillance en plus de recueillir des déclarations de témoins. Les enquêteurs ont saisi une vidéo de surveillance datant du 13 juillet 2019 et montrant M. Fowler et Mme Deese dans une station-service de Fort Nelson

Le 21 juillet 2019, la police a reçu la déclaration d’un témoin qui avait vu une fourgonnette bleue en panne immobilisée en bordure de la route. Le 14 juillet 2019, vers 18 h 30, le témoin s’était arrêté pour offrir son aide à M. Fowler et à Mme Deese qui lui ont dit avoir éventuellement l’intention de faire appel à un service de remorquage.

Le 16 juillet 2019, la police s’est entretenue avec un autre témoin qui a affirmé avoir vu un homme en train de parler à M. Fowler et à Mme Deese le 14 juillet 2019 vers 22 h 40. Le témoin a dit que la vitre arrière de la fourgonnette était alors intacte. C’est la dernière fois que M. Fowler et Mme Deese ont été vus vivants.

Selon les renseignements fournis par cet autre témoin, un portrait-robot a été diffusé le 22 juillet dans le but d’identifier l’homme qui avait été vu en train de parler au couple et de retrouver son véhicule, soit un Jeep Cherokee d’un ancien modèle muni d’une bande décorative noire sur le capot et d’une barre lumineuse noire avec de petits phares couverts. L’homme a d’abord été considéré comme une personne d’intérêt, mais son statut a été modifié à celui de témoin après que la police a établi l’implication de M. McLeod et de M. Schmegelsky dans l’affaire. L’identité de l’homme n’a jamais été établie.

Le 19 juillet 2019, une autopsie a été pratiquée sur le corps de M. Fowler et sur celui de Mme Deese. Le médecin légiste a conclu que les deux victimes étaient mortes à la suite de multiples blessures par balle. De plus, il semblerait que le ou les suspects aient tiré au moins quelques coups de feu alors qu’ils se trouvaient derrière les victimes  

Homicide commis à Dease Lake

Le 19 juillet 2019, vers 7 h 19, la GRC de Dease Lake a donné suite à un incendie de véhicule survenu sur la route 37, à environ 60 kilomètres au sud de Dease Lake, en Colombie-Britannique. Vers 7 h 54, la police est arrivée sur les lieux et a constaté qu’une camionnette était complètement brûlée. Une plaque d’immatriculation brûlée qui appartenait à une camionnette Dodge immatriculée au nom de Kam McLeod, un résident de Port Alberni, en Colombie-Britannique, a été retrouvée.

Deux images d’une camionnette Dodge brûlée dans une forêt.

Voir une image agrandie : camionnette Dodge brûlée dans une forêt image #1 et image #2

Le 19 juillet 2019, vers 8 h 29, un travailleur routier a mentionné à un policier de la GRC de Dease Lake qui était présent sur la scène de l’incendie de véhicule qu’il avait vu un corps inanimé à environ 2 kilomètres au sud de là. Le corps était celui d’un homme d’un certain âge qui ne correspondait pas à la description physique de M. McLeod. Le défunt avait subi des blessures à la tête et au corps, y compris des ecchymoses et des brûlures. Initialement, la cause de sa mort était inconnue. [La police ne divulguera aucun détail supplémentaire sur les blessures de l’homme par respect pour sa famille et pour ne pas la faire souffrir davantage.]

Le 19 juillet 2019, des membres du Groupe des crimes majeurs de la Division E ont été dépêchés sur les lieux afin d’appuyer les membres de la GRC de Dease Lake et du Groupe des crimes majeurs du district du Nord dans le cadre de l’enquête. La police ne savait pas dans quelle mesure le défunt était lié à l’incendie de véhicule ou à la disparition du propriétaire de celui-ci. Par conséquent, un mandat de perquisition a été obtenu afin de fouiller la camionnette brûlée.  

L’homicide de Dease Lake est survenu à environ 546 kilomètres (approximativement sept heures et demie de route) de l’endroit à Fort Nelson où l’homicide des deux autres personnes a été commis. Les deux affaires ont eu lieu à quatre jours d’intervalle dans le Nord de la Colombie-Britannique. Par conséquent, les enquêteurs sur le double homicide de Fort Nelson et ceux chargés de l’homicide de Dease Lake ont échangé de l’information afin qu’ils soient tous au courant des deux dossiers en cours.

Tard dans la soirée du 19 juillet 2019, un policier s’est entretenu avec un membre de la famille de Kam McLeod et a déterminé que ce dernier avait quitté Port Alberni en compagnie d’un ami, Bryer Schmegelsky, le 12 juillet 2019. Le 20 juillet 2019, la GRC de Port Alberni a interrogé des membres des familles McLeod et Schmegelsky, qui ont décrit Kam et Bryer comme des enfants sages partis en voyage dans le Nord de la Colombie-Britannique et au Yukon en vue de trouver un emploi. Les deux amis auraient même envoyé aux membres de leur famille respective des photos de leur voyage par texto et auraient mentionné avoir eu des ennuis mécaniques. Les hommes ont communiqué avec leurs proches pour la dernière fois le 17 juillet 2019.

Des vérifications policières ont révélé que M. McLeod et M. Schmegelsky avaient eu très peu d’interactions [rien de significatif] avec la police et qu’ils ne possédaient pas de casier judiciaire. Compte tenu des faits connus à ce moment-là, les deux hommes ont été portés disparus et considérés comme de potentielles victimes. Par conséquent, une équipe des Services cynophiles, des intervenants d’une équipe de recherche et de sauvetage ainsi que des membres du Groupe tactique et du Service de l’air ont été déployés afin de retrouver les deux hommes et des éléments de preuve supplémentaires.

Le 20 juillet 2019, les policiers ont commencé à examiner la scène du crime de Dease Lake. Initialement, la cause de la mort de l’homme n’était pas apparente, mais à l’arrivée du coroner plus tard cette journée-là et lorsque le corps a été déplacé, on a découvert sur celui-ci ce qui semblait être une seule blessure par balle. Une douille vide a été retrouvée enfoncée dans le sol non loin du défunt dont on ne connaissait pas alors l’identité. La douille vide, qui portait la marque de culot 101 et 75, a été envoyée au laboratoire d’analyse des armes à feu pour y être examinée.

Le 20 juillet 2019, le policier de la GRC de Dease Lake qui était initialement intervenu dans l’affaire a obtenu une vidéo de surveillance d’un commerce de la région après s’être rappelé avoir vu la camionnette de M. McLeod dans les environs de Dease Lake le 18 juillet 2019. Il s’agit du seul commerce en ville où les gens peuvent acheter de l’essence et l’endroit où tout voyageur est susceptible de s’arrêter. Dans la vidéo prise le 18 juillet 2019 à 15 h 10, on peut voir M. McLeod et M. Schmegelsky en train d’acheter divers articles dont un paquet de beignes, une barre de chocolat Coffee Crisp et deux paires de gants.

Les 22 et 23 juillet 2019, des restes de ces articles ont été recouvrés à deux endroits distincts près de la scène du crime de Dease Lake. De plus, une carte SIM endommagée et une carte d’identité d’employé de Walmart, toutes deux appartenant à M. McLeod, ont été retrouvées. Six scènes de crime ont été établies dans un rayon de 50 kilomètres. (Consultez les cartes des scènes de crime liées au dossier no 2019-8152 sur l’homicide de M. Dyck.)  

Carte de six scènes de crime dans le Nord de la C.-B. où des éléments de preuve ont été trouvés.

Le 21 juillet 2019, un communiqué de presse a été publié afin de solliciter l’aide du public en vue de retrouver M. McLeod et M. Schmegelsky. Le 22 juillet 2019, vers 13 h 06, un portrait-robot de la victime de l’homicide de Dease Lake a été diffusé, et la police a demandé l’aide du public afin de l’identifier.

Le 22 juillet 2019, des enquêteurs spécialisés de toute la province ont exécuté un mandat de perquisition et fouillé la camionnette. Les restes d’éléments de preuve ont dû être passés au peigne fin en raison de leur état à la suite de l’incendie. Au cours de la fouille, un contenant de munitions en métal brûlé a été retrouvé. Bien que le contenant ait été endommagé, les numéros 7.62 et 19-75-101 étaient visibles sur le dessus de la boîte. De plus, de multiples cartouches de munitions brûlées portant la marque de culot 101 et 75 ont été saisies [les munitions ont été trouvées le 23 juillet 2019]. La police a également saisi une buse allant sur un bidon à essence qui se trouvait près de la camionnette brûlée.

Le 22 juillet 2019, vers 7 h 30, des membres de la GRC de Meadow Lake ont donné suite à un rapport indiquant que M. McLeod et M. Schmegelsky s’étaient arrêtés dans une station-service de Meadow Lake, en Saskatchewan. Vers 14 h, des enquêteurs du Groupe des crimes majeurs de la Division E, en Colombie-Britannique, ont reçu des photos provenant de caméras de surveillance de la GRC de Meadow Lake et dans lesquelles on pouvait voir M. McLeod, M. Schmegelsky et un véhicule Toyota RAV4 gris auquel ils étaient associés.

Vers 14 h, les enquêteurs principaux ont appris qu’un témoin s’était présenté dans un détachement de la GRC et avait fourni une déclaration. Le témoin connaissait M. McLeod et M. Schmegelsky et croyait que les deux hommes étaient impliqués dans les meurtres. C’est la première fois que la police était informée du fait que M. McLeod et M. Schmegelsky étaient capables de commettre des meurtres, ce qui était contraire aux déclarations initiales des membres de leur famille et de leurs connaissances.

Portrait-robot et photo de Leonard Dyck.

Vers 17 h, Helen Dyck a appelé la police en indiquant que le portrait-robot semblait être celui de son mari, Leonard Dyck. M. Dyck, âgé de 64 ans, enseignait la botanique à l’Université de la Colombie-Britannique. Il avait quitté sa résidence de Vancouver le 16 juillet à bord de son Toyota RAV4 argenté pour faire un voyage de recherche en plein air. Helen Dyck a déclaré que son mari dormait généralement dans son véhicule après de longs trajets. M. Dyck a acheté de l’essence pour la dernière fois le 18 juillet vers 19 h 46 dans un commerce situé à environ 20 kilomètres de l’endroit où son corps a été découvert.

Les équipes d’enquête chargées des deux dossiers se sont réunies et ont déterminé à ce moment-là que M. McLeod et M. Schmegelsky n’étaient plus considérés comme disparus, mais bien comme des suspects relativement aux homicides commis à Dease Lake et à Fort Nelson. M. McLeod et M. Schmegelsky ont été identifiés avec certitude dans la vidéo de surveillance obtenue à Meadow Lake et ont été associés à un Toyota RAV4 argenté. Leonard Dyck était le propriétaire d’un Toyota RAV4 argenté. Les victimes des deux scènes de crime ont été blessées par balle à des endroits similaires et les douilles retrouvées aux deux endroits étaient de calibre 7,62 x 39 mm et portaient la marque de culot 101 et 75.

Le soir du 22 juillet 2019, M. McLeod et M. Schmegelsky ont été ajoutés à la base de données du CIPC en tant que suspects devant être arrêtés relativement aux meurtres de M. Dyck, de Mme Deese et de M. Fowler. Des bulletins ont été envoyés aux organismes d’application de la loi canadiens pour les aviser de la situation.

Dans la matinée du 23 juillet 2019, un communiqué de presse a été diffusé et le public a été informé que M. McLeod et M. Schmegelsky étaient maintenant considérés comme des suspects.

Le 23 juillet 2019, les enquêteurs du Groupe des crimes majeurs de la Division E qui travaillaient sur l’homicide de M. Dyck et ceux du Groupe des crimes majeurs du district du Nord chargés du dossier sur l’homicide de M. Fowler et de Mme Deese ont uni leurs efforts et créé une équipe mixte à Fort Nelson.

Le 23 juillet 2019, une autopsie a été effectuée sur le corps de Leonard Dyck. Selon les constatations préliminaires, une seule blessure par balle avait causé la mort de l’homme.

Le 24 juillet 2019, le personnel du laboratoire d’analyse des armes à feu a communiqué ses constatations préliminaires aux enquêteurs. Deux armes à feu de calibre 7,62 x 39 mm ont été utilisées dans l’homicide commis à Fort Nelson. L’une des armes à feu employées à Fort Nelson a aussi été utilisée dans l’homicide commis à Dease Lake.

Le 24 juillet 2019, les enquêteurs de la GRC ont communiqué avec les responsables du service des poursuites de la Colombie-Britannique, qui ont approuvé le dépôt d’accusations contre M. McLeod et M. Schmegelsky. Chaque homme s’est vu accuser sous un chef de meurtre au deuxième degré relativement à la mort de Leonard Dyck.

Le 26 juillet 2019, des mandats de perquisition ont été exécutés aux résidences de M. McLeod et de M. Schmegelsky à Port Alberni en vue de trouver des munitions et du matériel ayant pu servir à la planification des crimes ou révélant le mobile des meurtres. Cependant, rien de particulier n’a été trouvé à ce sujet. 

Au cours des enquêtes sur les homicides commis en Colombie-Britannique, la GRC a publié dix communiqués de presse et a tenu six conférences de presse pour informer le public de la situation. (LIEN vers les communiqués)

Chronologie des faits touchant M. Mcleod et M. Schmegelsky

La police a pu établir une chronologie des faits touchant M. McLeod et M. Schmegelsky.  :  (Consultez les cartes des déplacements des suspects) La majorité des renseignements ci-dessous ont été obtenus par les enquêteurs après les faits.

Le 12 juillet 2019, M. McLeod et M. Schmegelsky ont quitté leur résidence de Port Alberni, en Colombie-Britannique. Ce jour-là, ils ont acheté légalement un fusil semi-automatique SKS et une boîte de 20 cartouches de munitions Winchester 7,62 x 39 mm chez Cabela’s, à Nanaimo, en Colombie-Britannique, après avoir présenté le permis de possession et d’acquisition d’armes de M. McLeod.

Le 14 juillet 2019, à 10 h 14, M. McLeod et M. Schmegelsky ont été filmés à l’aide d’une caméra de vidéosurveillance alors qu’ils se trouvaient dans un commerce de Chetwynd, en Colombie-Britannique.

Le 14 juillet 2019, à 17 h 05, M. McLeod et M. Schmegelsky se trouvaient dans une station-service à Fort Nelson. Ils ont acheté de la nourriture, un chapeau de cow-boy et de l’essence.

Le 15 juillet 2019, à 1 h 50, dans une vidéo captée à l’aide d’une caméra de surveillance du gîte de la source thermale de la rivière Liard on pouvait voir une camionnette roulant vers le nord sur la route de l’Alaska. Il s’agissait d’une camionnette dans laquelle il est possible de camper munie d’une barre lumineuse sur le toit et dont l’apparence correspondait au véhicule de M. McLeod.

Le 15 juillet 2019, à 3 h 25, dans une vidéo captée à l’aide d’une caméra de surveillance d’une station-service de Watson Lake, on peut voir une camionnette dont l’apparence correspond à celle de M. McLeod se diriger vers le nord sur la route de l’Alaska. [La station-service est située à 150 kilomètres de la source thermale de la rivière Liard, soit à environ deux heures de voiture.]

Images d’une vidéo de surveillance montrant Bryer Schmegelsky qui achète un bidon à essence dans une station-service.

Le 15 juillet 2019, vers 7 h 19, la GRC de Fort Nelson a reçu un rapport concernant la découverte de deux corps près de la source thermale de la rivière Liard.

Le 15 juillet 2019, à 16 h, M. McLeod et M. Schemegelsky sont allés dans une station-service de Whitehorse. Ils ont acheté un bidon à essence de 20 litres. [Une buse allant sur un bidon à essence a été trouvée près de la camionnette brûlée.]  

Le 16 juillet 2019, vers 14 h 30, un homme qui travaillait comme superviseur du contrôle de la circulation se trouvait près du marqueur du 1 435e kilomètre sur la route de l’Alaska, à l’est de Whitehorse, au Yukon, lorsqu’il a vu une camionnette Dodge d’un ancien modèle arrêtée le long de la route et dont le capot était relevé. Deux jeunes se trouvaient à bord de celle-ci. Le témoin leur a offert de l’aide, mais l’un des deux hommes a refusé, et le témoin est reparti vers le nord.

Le 17 juillet 2019, vers 18 h 27, M. McLeod et M. Schmegelsky ont été vus dans une station-service de Porter Creek, à Whitehorse.

Le 17 juillet 2019, vers 23 h 40, un automobiliste qui se dirigeait vers l’ouest sur la route de l’Alaska s’est arrêté dans une aire de repos pour faire une sieste. L’aire est située à environ trente minutes à l’ouest de la station-service Petro Canada de Haines Junction et à deux heures et dix minutes à l’ouest de Whitehorse. Cinq minutes après que l’automobiliste s’est arrêté, une camionnette de camping est passée devant lui et s’est immobilisée à environ 50 verges. Un homme inconnu portant une arme d’épaule est descendu du côté passager, s’est dirigé vers la limite des arbres, puis a commencé à marcher vers le véhicule de l’automobiliste en adoptant une position tactique ou de chasse. Le conducteur de la camionnette s’est également mis à rouler lentement en direction de l’automobiliste qui a alors pris la fuite à bord de son véhicule. En passant près de la camionnette, l’automobiliste a vu le conducteur de celle-ci se couvrir le visage de la main. [Bien que le témoin ait décrit la camionnette comme étant une GMC blanche, l’heure et le lieu de l’incident ainsi que la description des deux hommes concordent avec les déplacements et le signalement de M. McLeod et de M. Schmegelsky. Le témoin a informé les policiers de l’incident le 21 juillet 2019.]

Le 18 juillet 2019, à 15 h 03, M. McLeod et M. Schmegelsky ont fait des achats dans un commerce de Dease Lake, comme il a été mentionné précédemment. Le 19 juillet 2019, vers 8 h 29, le corps de M. Dyck a été retrouvé par la GRC de Dease Lake.

Le 19 juillet 2019, à 11 h 38, M. McLeod et M. Schmegelsky ont été vus dans une station-service de Kitwanga. Ils étaient à bord d’un RAV4 argenté. [Cette station-service est située à la jonction de la route 16 et de la route 37 et à environ 420 kilomètres au sud de l’endroit où l’homicide de Dease Lake a été commis.]

Le 19 juillet 2019, vers 16 h 47, M. McLeod et M. Schmegelsky ont acheté une barre à clous et du ruban isolant dans une quincaillerie de Vanderhoof. [Le ruban isolant aurait été utilisé par M. McLeod et M. Schmegelsky pour mettre des bandes décoratives sur le capot et le pneu de secours arrière du RAV4 afin de modifier l’apparence du véhicule. Dans la vidéo de surveillance captée à Vanderhoof, le RAV4 ne porte aucune marque distinctive.]
 

Images d’une vidéo de surveillance montrant Kam McLeod et Bryer Schmegelsky dans une station-service à bord d’un véhicule RAV4 argenté dont le capot et le pneu de secours arrière sont munis de bandes décoratives.

Le 20 juillet 2019, à 17 h 34, M. McLeod et M. Schmegelsky ont été vus en train de faire des achats dans une station-service de Fairview, en Alberta.

Le 21 juillet 2019, à 14 h 30, M. McLeod et M. Schmegelsky ont été vus dans une station-service de Meadow Lake, en Saskatchewan, au volant d’un RAV4 argenté. [Cette vidéo de surveillance a permis d’établir un lien entre M. McLeod et M. Schmegelsky et l’homicide commis à Dease Lake, comme il a été mentionné précédemment.]  

Le 21 juillet 2019, à 19 h 59, M. McLeod et M. Schmegelsky ont été vus à bord du RAV4 dans une station-service de La Ronge, en Saskatchewan.

Le 22 juillet 2019, à 13 h 10, M. McLeod et M. Schmegelsky ont été vus dans le restaurant McDonald’s de Thompson, au Manitoba. Ils étaient à bord du RAV4. Dans une vidéo de surveillance, on voit des bandes décoratives noires sur le capot et le pneu de secours arrière du véhicule.

Le 22 juillet 2019, vers 14 h 30, un policier de la bande de Split Lake, au Manitoba, effectuait un contrôle routier près de la limite de Split Lake sur la route 280. Un VUS argenté arrivant de la région de Thompson est passé devant le policier et s’est ensuite immobilisé. Le policier s’est entretenu avec les deux hommes avant de les laisser poursuivre leur chemin. Le policier s’est rendu compte le lendemain que les deux hommes étaient en fait M. McLeod et M. Schmegelsky.

Le 22 juillet 2019, à 16 h 12, M. McLeod et M. Schmegelsky ont acheté de l’essence dans un commerce situé à Split Lake, au Manitoba.

Le 23 juillet 2019, vers midi, les enquêteurs des Crimes majeurs ont appris qu’un RAV4 brûlé avait été retrouvé à Gillam, au Manitoba, le 22 juillet 2019.
 

Recherches en vue de retrouver M. Mcleod et M. Schmegelsky

Le 22 juillet 2019, des policiers de la GRC de Gillam ont été dépêchés sur les lieux d’un incendie de véhicule. Un RAV4 a été retrouvé brûlé et une enquête a été ouverte. Le 23 juillet 2019, des membres de la GRC de Gillam ont passé en revue l’avis de la GRC en Colombie-Britannique et ont déterminé que le véhicule était possiblement celui des deux suspects.

Le 23 juillet 2019, vers 14 h (heure avancée du Centre [HAC]), les enquêteurs du Groupe des crimes majeurs de la GRC au Manitoba, dont le quartier général est situé à Winnipeg, ont été informés de cette possibilité et ont immédiatement pris des mesures pour intervenir. Le 23 juillet 2019, à 16 h 43 (HAC), la GRC au Manitoba a informé le public que M. McLeod et M. Schmegelsky pourraient se trouver dans la région de Gillam et qu’ils étaient considérés comme dangereux.D’autres policiers de la GRC ont été déployés sur les lieux dans l’après-midi du 23 juillet et un équipage à bord d’un avion de la GRC doté de technologie infrarouge a survolé la région ce soir-là. L’équipage a également survolé la région le 24 juillet.
 

Le 24 juillet, il a été confirmé que le RAV4 brûlé appartenait à Leonard Dyck.

Images d’un véhicule RAV4 brûlé vu de face et de dos.

Voir une image agrandie : véhicule RAV4 brûlé image #1 et image #2

Au cours des jours qui ont suivi, des centaines d’employés de la GRC et de multiples autres ressources ont prêté main-forte ou ont été déployés dans la région de Gillam pour rechercher et arrêter les deux suspects, le tout dans le but d’assurer la sécurité du public. De plus, le 27 juillet, des intervenants de l’Aviation royale canadienne ont commencé à participer aux recherches.

Le 29 juillet 2019, la police a trouvé dans la région de Sundance plusieurs articles appartenant aux deux suspects, dont des centaines de cartouches de munitions correspondant à celles déjà prélevées à plusieurs endroits. Cette découverte a amené les enquêteurs à se concentrer sur la recherche de preuves supplémentaires dans ce secteur.

Le 1er août 2019, le sac à dos de M. McLeod a été retrouvé. Il contenait une boîte pleine de munitions, le portefeuille et des pièces d’identité de M. McLeod ainsi que des vêtements.
 

Le 2 août 2019, la police a retrouvé une embarcation endommagée en bordure de la rivière Nelson. [À l’heure actuelle, l’embarcation n’a pas de lien avec l’affaire.]

Le 4 août 2019, une fouille sous-marine a été effectuée à l’endroit où l’embarcation a été trouvée. Aucun autre objet lié aux suspects n’a été découvert dans le cadre de ces recherches.

Le 7 août 2019, la police a retrouvé deux cadavres à environ 8 kilomètres du RAV4 brûlé. La police a saisi deux fusils semi-automatiques SKS près des corps et deux cartouches de 7,62 x 39 mm vides. Les fusils ont été examinés par le laboratoire des armes à feu et il a été déterminé qu’il s’agissait des mêmes armes à feu que celles utilisées pour les homicides commis à Fort Nelson et à Dease Lake. Il a été aussi été déterminé que l’une des deux armes à feu correspondait à celle achetée par M. McLeod et M. Schmegelsky dans un commerce situé sur l’île de Vancouver.  

Emplacement des éléments de preuve trouvés au Manitoba

Voir une image agrandie : emplacement des éléments de preuve trouvés au Manitoba

Découverte d’un appareil photo numérique

La police a recouvré un appareil photo numérique à l’endroit où les corps de M. McLeod et de M. Schmegelsky ont été retrouvés. L’appareil contenait six vidéos et trois photos. Dans les vidéos, M. McLeod et M. Schmegelsky ont assumé la responsabilité des trois meurtres. Ils ont également décrit leur intention de se suicider et exprimé leur désir d’être incinérés.   

Un résumé du contenu des six vidéos se trouve ci-dessous :

  1. Vidéo de 58 secondes dans laquelle on peut voir M. McLeod et M. Schmegelsky. M. Schmegelsky affirme qu’ils sont responsables des trois meurtres. Leur intention était de marcher jusqu’à la baie d’Hudson où ils prévoyaient voler un bateau pour se rendre en Europe ou en Afrique.
  2. Vidéo de 51 secondes dans laquelle M. Schmegelsky affirme qu’ils sont arrivés à une rivière qui est très grande et rapide et qu’ils devront peut-être se suicider, ce à quoi M. McLeod consent. Ils assument à nouveau la responsabilité des trois meurtres et n’expriment aucun remords.
  3. Vidéo de 32 secondes dans laquelle M. Schmegelsky dit qu’ils se sont rasés en prévision de leur mort. Ils ont maintenant l’intention de tuer d’autres personnes et s’attendent à être morts d’ici une semaine.
  4. Vidéo de 19 secondes dans laquelle les deux hommes disent qu’ils vont se tuer par balle.
  5. Vidéo de 6 secondes qui semble avoir été prise involontairement.
  6. Vidéo de 31 secondes dans laquelle M. McLeod et M. Schmegelsky disent qu’il s’agit de leur testament et expriment leur dernière volonté, soit celle d’être incinérés.

Un résumé des trois photos se trouve ci-dessous :

  1. 1. Dans la première photo, on voit M. Schmegelsky qui est allongé sur le côté en train de poser avec un fusil SKS.
  2. La deuxième photo est une image floue qui a probablement été prise involontairement. Un doigt semble cacher l’objectif.
  3. La troisième photo est une image de M. McLeod qu’il aurait prise lui-même et qui le montre de la poitrine à la tête. 
     

Les vidéos ne contiennent aucun renseignement sur le mobile des crimes commis et ne donnent aucun détail sur les meurtres.

Jusqu’à présent, l’analyse médico-légale n’a pas permis de déterminer la date et l’heure exactes auxquelles les vidéos et les photos ont été prises. L’appareil photo numérique appartenait à M. Dyck.

Le Groupe de l’analyse du comportement de la GRC, qui a examiné le contenu des vidéos de M. McLeod et de M. Schmegelsky, est préoccupé par la possibilité qu’elles génèrent un comportement dit « d’identification », lequel est considéré comme un « comportement avertisseur » dans le contexte de l’évaluation des menaces. En effet, les vidéos pourraient influencer ou inspirer d’autres personnes à commettre des actes de violence ciblés, créant essentiellement des tueurs par imitation. D’après l’expérience du Groupe de l’analyse du comportement, les individus qui commettent des actes de violence entraînant un grand nombre de victimes s’inspirent fortement d’autres criminels et de leurs actes.

Le Groupe de l’analyse du comportement a consulté le Dr Reid Meloy, psychologue médico-légal et expert de renommée mondiale en évaluation des menaces, et ce dernier est également d’avis que les vidéos ne devraient pas être diffusées. Les recherches du Dr Meloy ainsi que celles d’autres experts ont démontré que les individus qui commettent des actes de violence entraînant un grand nombre de victimes s’inspirent fortement d’autres criminels et de leurs actes.

Le Groupe de l’analyse du comportement croit que M. McLeod et M. Schmegelsky ont filmé les vidéos dans le but de se faire connaître et que la diffusion de ces images porterait préjudice aux victimes et à leur famille. Afin de ne pas donner un caractère sensationnaliste aux actes de M. McLeod et de M. Schmegelsky, et pour réduire le risque que d’autres personnes aient l’idée de commettre des actes de violence semblables, la GRC ne diffusera pas les vidéos au grand public.
  

Conclusion

Le Bureau du médecin légiste du Manitoba a effectué les autopsies et confirmé que les corps étaient bien ceux de M. McLeod et de M. Schmegelsky et que les deux hommes étaient morts des suites de blessures par balle. Selon les résultats de l’autopsie, le rapport du laboratoire d’analyse des armes à feu, l’examen du site et le contenu des vidéos, on croit que M. McLeod a tiré sur M. Schmegelsky avant de se tirer lui-même une balle pour cimenter un pacte de suicide.

Compte tenu des résultats du rapport du laboratoire d’analyse des armes à feu, de la similarité des crimes, de la chronologie des déplacements des suspects et des aveux de M. McLeod et de M. Schmegelsky, on croit qu’aucune autre personne n’est responsable des trois homicides commis.

Deux armes à feu de type SKS ont été utilisées pour commettre les crimes, dont l’une a été achetée par M. McLeod le 12 juillet 2019 au magasin Cabela’s situé à Nanaimo, en Colombie-Britannique. La seconde est une arme SKS de style ancien ayant de nombreux numéros de série, ce qui indique que des pièces de différentes armes ont été assemblées au fil des ans pour créer cette arme. Les enquêteurs n’ont pas été en mesure de déterminer d’où provenaient l’arme ou les pièces.
 

Voir une image agrandie : arme à feu SKS achetée récemment

Arme à feu SKS de style ancien

Voir une image agrandie : arme à feu SKS de style ancient

Des entretiens avec les familles, les professeurs et les amis de M. McLeod et de M. Schmegelsky, des éléments de preuve saisis en vertu de mandats de perquisition et les six enregistrements vidéo n’ont pas révélé le mobile des meurtres commis par les deux hommes. Selon la théorie élaborée dans le cadre de l’enquête, M. McLeod et M. Schmegelsky seraient tombés par hasard sur la fourgonnette de M. Fowler et auraient ciblé M. Fowler et Mme Deese pour des raisons inconnues avant de continuer leur route vers le Yukon. M. McLeod et M. Schmegelsky seraient retournés en Colombie-Britannique parce qu’ils avaient des ennuis mécaniques et ils auraient alors croisé M. Dyck qu’ils ont également tué pour des raisons inconnues. M. McLeod et M. Schmegelsky auraient mis le feu à leur véhicule pour dissimuler des preuves et pour ralentir la police avant de voler le véhicule de M. Dyck afin de s’enfuir.

La GRC en Colombie-Britannique a fait appel à un grand nombre de ressources et de groupes spécialisés au cours de cette enquête d’envergure complexe et à évolution rapide ainsi que tout au long de l’opération visant à retrouver M. McLeod et M. Schmegelsky. En Colombie-Britannique seulement, quelque 160 policiers et employés ont travaillé par quarts prolongés sur l’enquête, et ce, jusqu’à ce que M. McLeod et M. Schmegelsky soient retrouvés morts. La GRC a reçu plus de 1 500 renseignements de la part des membres du public par l’entremise d’une ligne téléphonique consacrée à l’affaire et de signalements transmis aux centres d’appels du service 9-1-1, aux détachements et au service Échec au crime. Entre le 16 juillet 2019 et le 4 août 2019, 19 autorisations judiciaires ont été accordées pour faire avancer l’enquête. De nombreuses séquences captées à l’aide de caméras de surveillance en circuit fermé ont été obtenues au cours de l’enquête et des milliers d’heures de vidéos ont été passées en revue et analysées.

Plusieurs organismes partenaires ont participé à l’enquête, notamment les services de police des États-Unis et de l’Australie, le service des poursuites de la Colombie-Britannique, l’Agence des services frontaliers du Canada, les bureaux des coroners de la Colombie-Britannique et du Manitoba, des agents de conservation, des équipes de recherche et de sauvetage et des membres des Forces armées canadiennes.

La GRC tient à remercier tous les Canadiens et Canadiennes pour leur vigilance. Elle aimerait aussi remercier ses organismes partenaires au Canada, aux États-Unis et en Australie ainsi que les collectivités touchées par l’opération de recherche. 

Carte montrant les déplacements des suspects au Canada

 Carte montrant les déplacements des suspects au Canada

Voir une image agrandie : carte montrant les déplacements des suspects au Canada

Date et heureEndroit
14 juillet 2019, 0 hChetwynd (C.-B.)
14 juillet 2019, 17 h 05Fort Nelson (C.-B.)
15 juillet 2019, 1 h 50Source thermale de la rivière Liard (C.-B.)
15 juillet 2019, 3 h 25Watson Lake (Yn)
15 juillet 2019, 4 h 16Watson Lake (Yn)
15 juillet 2019, 16 hWhitehorse (Yn)
16 juillet 2019, 14 h 30Rivière M’Clintock (Yn)
17 juillet 2019, 18 h 27Whitehorse (Yn)
17 juillet 2019, 23 h 40Haines Junction (Yn)
18 juillet 2019, 15 h 03Dease Lake (C.-B.)
19 juillet 2019, 11 h 38Kitwanga (C.-B.)
19 juillet 2019, 16 h 47Vanderhoof (C.-B.)
20 juillet 2019, 17 h 34Fairview (Alb.)
21 juillet 2019, 14 h 30Meadow Lake (Sask.)
21 juillet 2019, 18 h 59La Ronge (Sask.)
22 juillet 2019, 13 h 10Thompson (Man.)
22 juillet 2019, 14 hSplit Lake (Man.)
22 juillet 2019, 0 hGillam (Man.)

Carte montrant les déplacements des suspects en Colombie-Britannique et au Yukon

Carte montrant les déplacements des suspects en Colombie-Britannique et au Yukon

Voir une image agrandie : carte montrant les déplacements des suspects en Colombie-Britannique et au Yukon

Date et heureEndroit
14 juillet 2019, 0 hChetwynd (C.-B.)
14 juillet 2019, 17 h 05Fort Nelson (C.-B.)
15 juillet 2019, 1 h 50Source thermale de la rivière Liard (C.-B.)
15 juillet 2019, 3 h 25Watson Lake (Yn)
15 juillet 2019, 4 h 16Watson Lake (Yn)
15 juillet 2019, 16 hWhitehorse (Yn)
16 juillet 2019, 14 h 30Rivière M’Clintock (Yn)
17 juillet 2019, 18 h 27Whitehorse (Yn)
17 juillet 2019, 23 h 40Haines Junction (Yn)
18 juillet 2019, 15 h 03Dease Lake (C.-B.)
19 juillet 2019, 11 h 38Kitwanga (C.-B.)

 

Suivez-nous :
Date de modification :