Un enfant trouve ce qui semble être du fentanyl dans un terrain de jeux

ville de Kamloops, C.-B. District du Sud-Est

2020-07-06 14:00 HAP

Dossier nº 2020-21849

Le 5 juillet 2020, à 9 h 52, une mère inquiète a communiqué avec la GRC, car elle avait découvert un petit sachet contenant ce qui semblait être une substance contrôlée dans un terrain de jeux. Selon l’enquête préliminaire, l’enfant de 11 mois de la plaignante était en train de jouer dans un parc McDonald situé au 262, rue King, à Kamloops, lorsqu’il a trouvé un petit sachet contenant ce qui semblait être de la drogue. Heureusement, ce parent attentif a réussi à mettre l’article en lieu sûr avant qu’il ne cause de tort à l’enfant.

Kamloops, comme beaucoup d’autres collectivités au Canada, est encore aux prises avec une crise des opioïdes. En Colombie-Britannique, cette crise constitue une urgence de santé publique depuis avril 2016. Malheureusement, cela signifie que tous les parents doivent être attentifs aux situations comme la découverte d’aiguilles ou de drogues lorsqu’ils se trouvent dans des lieux publics. Heureusement, dans le cas présent, un parent attentif a surpris son enfant avec ce que l’on croit être de la drogue avant qu’elle n’ait pu causer le moindre tort. Cet incident permet de rappeler aux parents de parler à leurs enfants des dangers réels qui peuvent se trouver dans les endroits publics. – Sergent d’état major Simon Pillay, chef de la police en civil du Détachement de la GRC de Kamloops.

Pour permettre aux citoyens de savoir ce qu’ils doivent rechercher, une photo de la pièce à conviction est jointe au présent document.

Petit sachet contenant une substance violette que l’on croit être du fentanyl.

Voir une image agrandie : Petit sachet contenant une substance violette que l’on croit être du fentanyl.

Les enquêteurs constatent la présence de fentanyl à Kamloops depuis 2014. Depuis, le fentanyl a remplacé l’héroïne et est devenu la drogue de prédilection à Kamloops (tant pour les trafiquants que pour les consommateurs) en raison de sa puissance. Les trafiquants de drogue se procurent le fentanyl à un prix assez bas, puis le mélangent avec un agent de coupe, comme la caféine, pour le vendre dans la rue. Certains trafiquants ajoutent un colorant à leur produit pour en faire un produit distinctif. Le fentanyl violet est celui que le Détachement de la GRC de Kamloops voit le plus souvent, indique le gendarme Gary Gray du Groupe d’application ciblée de la loi du Détachement de la GRC de Kamloops et spécialiste du fentanyl reconnu par le tribunal.

Un lien a été établi entre l’importation, la production et le trafic de fentanyl et les activités des groupes du crime organisé. Le Détachement de la GRC de Kamloops cible principalement les groupes du crime organisé qui saisissent et exploitent toutes les occasions de tirer profit de la vente de drogues illicites. Si vous possédez des renseignements concernant les activités de trafic de drogues dans la région, veuillez communiquer avec la GRC en composant le 250-828-3000.

-30-

La personne responsable des relations avec les médias n’est pas en service actuellement. Si vous souhaitez faire un suivi de cet incident, veuillez communiquer avec l’auteur du présent document en écrivant à l’adresse simon.pillay@rcmp-grc.gc.ca. Les retours d’appel seront effectués dès que les activités le permettront.

Publié par :
Sergent d’état-major Simon Pillay
Détachement de la GRC de Kamloops
Chef de la police en civil
 

Suivez-nous :
Date de modification :