Fraude locative

Un locataire sans méfiance a répondu à une annonce concernant une maison à louer. Le locataire a rencontré une personne qui s’est présentée comme étant la propriétaire. Après avoir visité la propriété, le locataire a de nouveau rencontré la propriétaire pour lui remettre une somme d’argent (plus de 2 000 $) pour payer le loyer et le dépôt initial en cas de dommage. Le locataire a signé une entente, a obtenu une clé de la propriété et une date pour prendre possession des lieux lui a été communiquée.

Le locataire a déménagé et a commencé à se poser des questions lorsqu’une personne s’est présentée à la maison avec ses biens étant donné qu’elle avait également loué la maison. Selon toute probabilité, le deuxième locataire a rencontré la même propriétaire (à un endroit différent), et a versé sensiblement la même somme d’argent pour louer la maison.

Bien souvent, comme c’est présentement le cas, le propriétaire demande à d’autres personnes de s’occuper de la location de la propriété ou une sous-location à bail a été autorisée et comprend peu de documents justificatifs.

Certaines mesures de protection peuvent être prises par les locataires pour se protéger et éviter d’être victimes d’une fraude comme celle-ci. D’abord et avant tout, faites preuve de bon sens.

Assurez-vous qu’un contrat de location adéquat est préparé et signé par les deux parties. Les noms et adresses du propriétaire devraient être indiqués sur ce contrat. Demandez au propriétaire de présenter une pièce d’identification avec photo afin de prouver qu’il est bien la personne dont le nom apparaît sur le document. Bien que le propriétaire ne soit pas tenu de présenter une pièce d’identité, le locataire devrait se méfier s’il refuse.

Vous pourriez aussi demander à voir les dernières factures de services publics de la résidence afin de confirmer l’identité du propriétaire.

Choisissez un mode de paiement autre qu’en espèces pour payer le loyer ou les dépôts. Vous pourriez effectuer un paiement par chèque personnel, mandat, traite bancaire ou chèque certifié.

Pour des renseignements généraux sur le début ou la fin d’une location, visitez le site de location à usage d’habitation de la Colombie-Britannique

Date de modification :